La Liberté

Un robot qui retire le PET des rivières

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Evacuer le plastique des cours d’eau est vital. © EPFZ/AG
Evacuer le plastique des cours d’eau est vital. © EPFZ/AG
Partager cet article sur:
05.07.2021

Quinze tonnes de plastiques parviennent chaque minute dans les océans. Le projet ARC veut l’éviter

Ariane Gigon, zurich

Pollution » «Il y a plus de particules de plastique flottant à la surface des océans que d’étoiles dans la galaxie»: c’est ce qu’expliquent les responsables du projet Autonomous River Cleanup (ARC) de l’Ecole polytechnique fédérale (EPF) de Zurich, qui combine plusieurs technologies pour prélever le plastique des rivières. Démonstration dans la Limmat, au cœur de Zurich.

Un nom bien trouvé: la barrière flottante (visant à stopper d’éventuelles pollutions d’hydrocarbures et prêtée par la police de la protection des eaux de Zurich) forme bel et bien un arc sur la surface de la Limmat. Elle est reliée à une plateforme de 12 mètres de long construite par les étudiants de l’EPF participant au projet. Il y a là des spécialistes des technologies de l’énergie, d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00