La Liberté

28.01.2021

Des requérants déboutés renvoyés par vol spécial en Ethiopie

Une manifestation de soutien a eu lieu mercredi devant le centre de détention administrative de Frambois à Vernier (GE) pour protester contre le renvoi forcé de plusieurs requérants d'asile en Ethiopie. Ils ont finalement été expulsés par un vol spécial. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Une manifestation de soutien a eu lieu mercredi devant le centre de détention administrative de Frambois à Vernier (GE) pour protester contre le renvoi forcé de plusieurs requérants d'asile en Ethiopie. Ils ont finalement été expulsés par un vol spécial. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Partager cet article sur:
28.01.2021

La mobilisation en Suisse pour empêcher le renvoi forcé de plusieurs requérants d'asile déboutés vers l'Ethiopie n'a pas suffi. Selon des proches, un vol spécial les a ramenés mercredi soir de Genève à Addis Abbeba.

"Ils étaient encadrés par une quarantaine de policiers", a indiqué jeudi à Keystone-ATS Loïck Levingston, un ami d'un des requérants déboutés qui vivait à Genève. Cet Ethiopien âgé de 34 ans avait entamé une grève de la faim et de la soif dimanche pour protester contre son renvoi.

Son état de santé s'étant détérioré, il a été transféré mercredi du centre de détention administrative de Frambois aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Plusieurs dizaines de militants se sont rassemblés dans la soirée devant les HUG pour le soutenir. Ayant appris son départ des HUG pour l'aéroport, les manifestants se sont rendus à Cointrin pour protester contre ce renvoi forcé.

Après plusieurs heures d'incertitude, les proches des requérants déboutés ont eu la confirmation qu'un vol spécial à destination d'Addis Abbeba avait décollé. Selon plusieurs organisations, il y avait cinq requérants à bord.

"Bien intégré"

L'un d'eux était installé dans le canton de Vaud depuis plusieurs années. "Il était bien intégré et y avait construit sa vie", a relevé Elise Epiney, de l'association Stop Renvoi. Scandalisée, elle dénonce la "machine à expulsion" mise en place par la Suisse. L'homme avait aussi entamé une grève de la faim et de la soif.

Ce vol spécial à destination de l'Ethiopie était publiquement connu, a indiqué à Keystone-ATS le porte-parole du secrétariat d'Etat aux migrations (SEM), qui confirme qu'il a bien été effectué. Il y avait plusieurs requérants d'asile déboutés à son bord, ajoute-t-il sans donner d'autres détails.

Situation précaire

Mercredi soir, plusieurs ONG humanitaires ont demandé l'arrêt immédiat des rapatriements forcés depuis la Suisse vers l'Ethiopie alors que le départ du vol spécial était imminent. La situation en Éthiopie est jugée particulièrement précaire par de multiples organisations, rappelle la section vaudoise de la Ligue suisse des droits de l'Homme.

Ces expulsions mettent en danger l’intégrité des personnes concernées dans un pays où les violences ethniques font rage, relèvent les organisations humanitaires. Et ceci dans un contexte de pandémie mondiale.

Le SEM estime pour sa part que les voyages de retour de requérants d'asile déboutés en Suisse restent possibles malgré la pandémie. L'exécution des renvois n'est en aucun cas stoppée, mais cela dépend toutefois fortement du pays concerné. En l'occurrence, les renvois vers l'Ethiopie restent parfaitement possibles, selon le SEM.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00