La Liberté

15.06.2021

Kjaer, capitaine et désormais bien davantage pour le Danemark

Samedi, Simon Kjaer avait, entre autres, tenté de rassurer Sabrina Kvist, la compagne de Christian Eriksen. © KEYSTONE/EPA/Stuart Franklin / POOL
Samedi, Simon Kjaer avait, entre autres, tenté de rassurer Sabrina Kvist, la compagne de Christian Eriksen. © KEYSTONE/EPA/Stuart Franklin / POOL
Partager cet article sur:
15.06.2021

Depuis samedi, Simon Kjaer est devenu bien davantage qu'un "simple" capitaine pour le Danemark: le défenseur a marqué les esprits par son sang-froid.

Il a agi avec justesse quand son coéquipier et ami Christian Eriksen s'est effondré en plein match de l'Euro.

"Il a un calme impérial, on l'a vu avec sa superbe réaction samedi... C'est une espèce de Beckenbauer des temps modernes, un homme avec une grande classe." Comme tous ceux qui l'ont fréquenté, Jean-Michel Vandamme, qui l'avait recruté à Lille en 2013, confie à l'AFP ne pas avoir été surpris par la figure de proue des Vikings, opposés à la Belgique jeudi.

Quand Eriksen s'est écroulé, juste avant la pause du match de l'Euro samedi contre la Finlande, le temps s'est suspendu à Copenhague.

Pas pour Kjaer qui, depuis sa moitié de terrain, s'est précipité pour le mettre en position latérale de sécurité et dégager ses voies aériennes pour prévenir tout étouffement. Une intervention jugée décisive alors que les secouristes n'étaient pas encore à l'oeuvre.

Quand les médecins sont arrivés, il s'est écarté et s'est planté, debout, sans lâcher des yeux son partenaire inanimé. Tout en organisant ses partenaires - certains en larmes - en un demi-cercle compact pour protéger des regards et des objectifs l'intervention des secouristes.

"Personne n'a agi avec autant de force que Simon Kjaer (...) qui a déferlé sur le terrain avec une vitesse que son corps de 32 ans atteint rarement", a écrit le quotidien Politiken, qualifiant le capitaine de "légende".

Rivalité milanaise en sourdine

Pour le journal, il est apparu comme un "roc" auquel s'est raccroché le Danemark alors qu'Eriksen était entre la vie et la mort.

Le gardien Kasper Schmeichel, dont le sang froid a aussi été salué, a rendu hommage à "une personne et un capitaine fantastique". "Je ne suis pas surpris que Simon Kjaer ait pris les devants. Il a une grande éthique et je suis fier de le considérer comme mon ami", a-t-il souligné lundi en conférence de presse.

Quand la compagne d'Eriksen, présente dans les tribunes, a accouru, c'est encore Kjaer - avec Schmeichel - qui l'a enlacée et l'a rassurée: ils se connaissent, pour vivre dans la même ville, Milan, Eriksen jouant à l'Inter et Kjaer à l'AC Milan.

Cette immense frayeur a réussi l'exploit d'éteindre ces jours-ci la rivalité entre les deux clubs lombards.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00