La Liberté

Des collages questionnant le genre

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle. © Rico Weber
Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle. © Rico Weber
Partager cet article sur:
18.06.2021

AUDE-MAY LEPASTEUR

Musée d’art et d’histoire » Une nouvelle offre d’ateliers, destinés aux écoles et aux groupes, revient sur la relation entre Tinguely et Niki de Saint Phalle.

«Notre objectif est d’ouvrir la réflexion, d’éclairer le champ des possibles». Médiatrice culturelle, Claire Boin encadre les nouveaux ateliers Rose Mécano, proposés désormais par le Musée d’art et d’histoire (MAHF). Au travers d’une visite de l’Espace Jean Tinguely-Niki de Saint Phalle et de discussions autour d’œuvres emblématiques du couple d’artistes, l’institution fribourgeoise propose de questionner la place du genre dans l’art. «Niki de Saint Phalle utilisait par exemple une carabine pour créer ses Tableaux-Tirs. C’est un geste violent, une arme traditionnellement masculine, qu’elle s’appropriait.&raqu

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00