La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Paléo, ou l'effet Placebo

La messe romande des musiques mondialisées aligne les inoffensives gloires sur le retour et petits princes du stream, derrière lesquels se niche un formidable vivier de découvertes

Placebo, fauteur l'an passé d'un huitième album essoufflé, fera déferler sur la plaine de l'Asse son rock romantique inoffensif et rassembleur. © DR
Placebo, fauteur l'an passé d'un huitième album essoufflé, fera déferler sur la plaine de l'Asse son rock romantique inoffensif et rassembleur. © DR

Thierry Raboud

Publié le 21.03.2023

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le placebo désigne une substance dénuée de tout principe actif, mais qui toutefois peut améliorer l'état d'un malade. Un remède efficace en contexte festivalier, toujours fragile, où les têtes d'affiche se révèlent souvent aussi pauvres en substance artistique que riches en promesses de bonne santé économique. «Elles sont indispensables à tout festival pour faire tourner la machine», confessait Jacques Monnier, programmateur de Paléo, à l'heure de présenter les grandes lignes du prochain rendez-vous nyonnais.

On savait déjà, depuis le début de l'année, que Céline Dion ne serait pas de la partie pour fêter le 50e anniversaire de ce petit festival folk (50 personnes pour un groupe bluegrass dans la salle communale) devenu messe des musiques mondialisées (50000 personnes par soir sur un c

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11