La Liberté

Le jour de gloire de Gino Mäder

Gino Mäder peut exulter: il ne sera pas rejoint sur la ligne d’arrivée. © Keystone
Gino Mäder peut exulter: il ne sera pas rejoint sur la ligne d’arrivée. © Keystone
Partager cet article sur:
14.05.2021

Dans des conditions difficiles, le coureur bernois de 24 ans a remporté la 6e étape du Tour d’Italie

Cyclisme » Gino Mäder a réussi un superbe exploit lors de la 6e étape du Tour d’Italie. Le coureur suisse, parti dans une échappée au long cours, a tenu bon jusqu’au sommet situé à San Giacomo, au-dessus d’Ascoli. Mäder, un Bernois de 24 ans qui court dans l’équipe Bahrain Victorious, a signé le plus grand exploit de sa jeune carrière et son premier succès en World Tour. Il a été le seul de l’échappée du jour à résister au retour des cadors du peloton au cours d’une étape disputée dans des conditions très difficiles, avec de la pluie, du vent et du froid.

«Après l’abandon mercredi de Mikel Landa, qui était notre leader, nous avons plus de liberté pour viser les victoires d’étape. On a eu de la chance de se retrouver deux de notre équipe devant. Mohoric a accompli un travail incroyable. Dans la dernière montée, je craignais Mollema, qui semblait très fort. Puis je me suis retrouvé seul devant. J’ai pensé à ce qui m’était arrivé dans Paris-Nice, quand Roglic m’avait repris à 100 m de l’arrivée, et j’ai tout donné», a dit le vainqueur au micro de la télévision.

Virtuel maillot rose

Gino Mäder faisait partie d’un groupe de huit hommes partis très loin de l’arrivée. Le Bernois, qui était le mieux placé au général parmi les huit fuyards, a même virtuellement porté le maillot rose. Après l’ascension de Forca di Presta, la principale difficulté de la journée, ils ne sont restés que quatre en tête: Mäder, son coéquipier Matej Mohoric, le Néerlandais Bauke Mollema et l’Italien Dario Cataldo. Après une longue et dangereuse descente, le quatuor a entamé les 15 km de montée finale avec 2’45 d’avance sur le peloton des favoris.

Mohoric, exténué, s’est relevé à 13 km du but. Le Suisse a lâché ses deux derniers compagnons de route à 3 km de la ligne. Malgré les attaques dans le peloton des favoris, il a gardé assez d’énergie pour gagner et signer le premier succès d’un Suisse dans le Giro depuis celui de Silvan Dillier en 2017.

Au terme des 160 km, Mäder a conservé 12’’d’avance sur le Colombien Egan Bernal, vainqueur du Tour de France 2019, l’Irlandais Dan Martin et le jeune Belge Remco Evenepoel. Arrivé en 12e position à 29’’, Attila Valter (Groupama-FDJ) a endossé le maillot rose de leader. Le jeune Hongrois de 22 ans possède 11’’ d’avance sur Evenepoel et 16’’ sur Bernal.

Dans les premiers kilomètres de la montée finale, le Belge Pieter Serry a été renversé par une voiture de l’équipe BikeExchange (Gene Bates, conducteur et directeur de l’équipe, a été exclu du Giro, ndlr) qui l’a percuté à l’arrière. Furieux à juste titre, le Belge a toutefois pu repartir. Aujourd’hui, la 7e étape revient dans la plaine entre Notaresco et Termoli où un sprint est probable en conclusion des 181 kilomètres. ATS

Les classements

104e Tour d’Italie (Giro). 5e étape (mercredi), Modena - Cattolica (177 km): 1. Caleb Ewan (AUS/Lotto-Soudal) 4h07’01. 2. Giacomo Nizzolo (ITA). 3. Elia Viviani (ITA). 4. Peter Sagan (SVK). 5. Fernando Gaviria (COL). 6. Matteo Moschetti (ITA). 7. Andrea Pasqualon (ITA). 8. Dylan Groenewegen (NED). 9. Manuel Belletti (ITA). 10. Davide Cimolai (ITA). Puis: 17. Egan Bernal (COL). 19. Nelson Oliveira (POR). 36. Vincenzo Nibali (ITA). 37. Louis Vervaeke (BEL). 42. Alessandro De Marchi (ITA). 56. Simon Yates (GBR). 60. Remco Evenepoel (BEL). 87. Kilian Frankiny (SUI). 135. Sébastien Reichenbach (SUI). 137. Matteo Badilatti (SUI). 138. Mauro Schmid (SUI), tous même temps. 141. Gino Mäder (SUI) à 1’03. 147. Davide Gabburo (ITA), m.t. 162. Simon Pellaud (SUI) à 2’04. 180. Joe Dombrowski (USA) à 8’15. 183 coureurs au départ, 182 classés.

6e étape (hier), Grotte di Frasassi - Colle San Giacomo (160 km): 1. Gino Mäder (SUI/Bahrain Victorious) 4h17’52. 2. Egan Bernal (COL) à 0’12 zurück. 3. Dan Martin (IRL). 4. Remco Evenepoel (BEL), tous même temps. 5. Giulio Ciccone (ITA) à 0’14. 6. Damiano Caruso (ITA) à 0’25. 7. Daniel Martinez (COL), m.t. 8. Marc Soler (ESP) à 0’27. 9. Hugh Carthy (GBR) à 0’29. 10. Alexander Vlasov (RUS).

11. Simon Yates (GBR). 12. Attila Valter (HUN), tous m.t. Puis: 18. Vincenzo Nibali (ITA) à 0’57. 22. Louis Vervaeke (BEL) à 1’12. 31. Bauke Mollema (NED) à 2’02. 32. Dario Cataldo (ITA) à 2’07. 51. Kilian Frankiny (SUI) à 14’37. 56. Nelson Oliveira (POR), m.t. 81. Sébastien Reichenbach (SUI) à 20’20. 107. Simon Pellaud (SUI) à 24’49. 124 Matteo Badilatti (SUI). 136. Alessandro De Marchi (ITA), tous deux m.t. 160. Mauro Schmid (SUI) à 27’32. 170 coureurs au départ, 168 classés.

Classement général (6/21): 1. Valter 22h17’06. 2. Evenepoel à 0’11. 3. Bernal à 0’16. 4. Vlasov à 0’24. 5. Vervaeke à 0’25. 6. Carthy à 0’38. 7. Caruso à 0’39. 8. Ciccone à 0’41. 9. Martin à 0’47. 10. Yates à 0’49. Puis: 17. Nibali à 1’43. 22. Mäder à 2’17. 58. De Marchi à 23’20. 66. Frankiny à 27’15. 75. Reichenbach à 33’29. 96. Badilatti à 42’57. 117. Pellaud à 49’09. 120. Schmid à 49’36.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00