La Liberté

Un final monumental

Ne vous fiez pas à cette image, c’est bien Primoz Roglic (à gauche) qui a coiffé au poteau le champion du monde Julian Alaphilippe. © Keystone
Ne vous fiez pas à cette image, c’est bien Primoz Roglic (à gauche) qui a coiffé au poteau le champion du monde Julian Alaphilippe. © Keystone
Partager cet article sur:
05.10.2020

Primoz Roglic a grillé la politesse à Julian Alaphilippe qui pensait avoir remporté Liège-Bastogne-Liège

Cyclisme » Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a gagné hier Liège-Bastogne-Liège in extremis, profitant d’une incroyable erreur de Julian Alaphilippe. Le Suisse Marc Hirschi a fini 2e, mais aurait pu s’imposer s’il n’avait pas été gêné par le champion du monde dans le sprint. Alaphilippe a lancé l’emballage final qui regroupait cinq coureurs, mais il a changé de trajectoire et a forcé Hirschi à freiner et à déchausser. Croyant la victoire acquise, le Français a levé les mains à une dizaine de mètres de l’arrivée, ce qui a permis à Roglic de le dépasser sur le fil et de remporter le troisième des cinq Monuments cyclistes de la saison. Le champion du monde a toutefois été sanctionné ensuite et rétrogradé au 5e rang.

Cette issue est frustrante pour Hirschi, qui semblait le plus fort dans le final. Le Bernois était en route pour un doublé après son succès mercredi dans la Flèche wallonne. Il a été le seul à pouvoir suivre Alaphilippe lors de son attaque à 10 km de l’arrivée dans la côte de la Roche-aux-Faucons, avant le retour de Roglic et de son compatriote Tadej Pogacar, le vainqueur du Tour de France, finalement 3e de la course.

Suisses en vue

«Je n’ai pas vu les images, a commenté Hirschi, qui paraissait en bonne position pour l’emporter. J’étais vraiment près de sa roue, j’ai voulu lancer mon sprint et il a bougé vers la gauche alors que j’étais vraiment très près. Cela peut arriver dans un sprint, c’est comme ça. Le jury a analysé, ce sont les experts, donc leur décision doit être juste.»

Les Suisses se sont illustrés avant même le final. Michael Schär et Gino Mäder se sont glissés dans l’échappée du jour, qui comptait neuf coureurs. Les deux ont ensuite faussé compagnie à leurs collègues avant que Schär ne lâche Mäder un peu avant les derniers 50 km. Le grand Lucernois a été repris à 36 km de l’arrivée dans la fameuse côte de la Redoute.

Michael Albasini a disputé quant à lui la dernière course de sa carrière. Le Thurgovien, 2e de la «Doyenne» en 2016, va devenir dès la saison prochaine sélectionneur de l’équipe de Suisse, en remplacement de son père. Le vétéran helvétique, qui aura 40 ans le 20 décembre, a attaqué à 27 km du but. Mais son baroud d’honneur n’aura duré qu’un peu moins de quatre km.

Consolation pour Roglic

Quelle consolation pour le grand battu du Tour de France! Primoz Roglic, plus bas que terre il y a deux semaines quand Tadej Pogacar l’a dépossédé du maillot jaune dans le contre-la-montre de la Grande Boucle à la veille de l’arrivée, a cette fois tenu le beau rôle. Le champion de Slovénie a signé un succès spectaculaire pour sa première participation à Liège-Bastogne-Liège.

Le No 1 mondial au classement UCI a basculé avec un quatuor cinq étoiles vers Liège après une attaque du nouveau champion du monde Julian Alaphilippe à 500 mètres du sommet de la Roche-aux-Faucons (1300 mètres à 11%). Le vainqueur du Tour de France Tadej Pogacar et le médaillé de bronze à Imola complétaient ce groupe «all star» qui s’est expliqué pour la victoire malgré le retour à moins d’un km du but d’un autre Slovène, Matej Mohoric, finalement 4e après le déclassement d’Alaphilippe. ATS

Classement

World Tour. 106e Liège - Bastogne - Liège (257 km): 1. Primoz Roglic (SLO7/Jumbo-Visma) 6h32’02. 2. Marc Hirschi (SUI). 3. Tadej Pogacar (SLO). 4. Matej Mohoric (SLO). 5. Julian Alaphilippe (FRA), tous même temps. 6. Mathieu van der Poel (NED) à 0’14. 7. Michael Woods (CAN). 8. Tiesj Benoot (BEL). 9. Warren Barguil (FRA). 10. Michal Kwiatkowski (POL). Puis: 16. Richie Porte (AUS), tous m.t. 38. Enrico Gasparotto (SUI) à 1’18. 76. Michael Albasini (SUI) à 6’03. 100. Reto Hollenstein (SUI) à 13’08. 116. Michael Schär (SUI). 122. Patrick Schelling (SUI), tous deux m.t. 175 coureurs au départ, 125 classés. Abandons, notamment: Greg van Avermaet (BEL/chute), Adam Yates (GBR/chute), Chris Froome (GBR), Mathias Frank (SUI), Gino Mäder (SUI). Note: Alaphilippe rétrogradé de la 2e à la 5e place pour avoir gêné Hirschi dans le sprint.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00