La Liberté

Passage au oui présumé

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Moins d’un Suisse sur cinq détient une carte de donneur d’organes. © DR - Swisstransplant
Moins d’un Suisse sur cinq détient une carte de donneur d’organes. © DR - Swisstransplant
Partager cet article sur:
05.05.2021

En matière de dons d’organe, le Conseil national a approuvé mercredi un changement de paradigme

Philippe Castella

Santé » Chaque semaine, une personne meurt en Suisse faute d’avoir trouvé un donneur d’organe. Et ce nombre tend plutôt à augmenter. «En 2020, 72 personnes en liste d’attente sont décédées», a indiqué mercredi à la tribune du Conseil national Pierre-Yves Maillard (ps, VD). «Et parmi elles, les plus jeunes avaient 8 mois, 6 ans et 18 ans.»

1500

personnes sont en attente d’organes en Suisse.

Aujourd’hui, il y a près de 1500 personnes en liste d’attente en Suisse. Dans les sondages pourtant, près de 80% des gens se disent prêts à faire don d’un de leurs organes. Mais quand il s’agit de passer à l’acte, on enregistre 55% de refus.

Un oui à l’initiative

Une réalité qui a poussé la Chambre du peuple à dire oui à une i

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00